Gonzague de Blignières est co-fondateur de RAISE qui regroupe la société d’investissement RAISE et la Fondation RAISE. Il est également un financier français reconnu et spécialiste du capital-investment.

Question : Comment est né RAISE ?

Gonzague de Blignières : J’ai créé en 1992 Barclays Private Equity, devenu Equistone, qui a pris son indépendance en 2001. J’ai passé la main à Guillaume Jacqueau, un type fantastique. À cette époque, je découvre cette une de Libération : « Jeunes de France, barrez-vous ! »

 J’ai toujours été passionné par le private equity, mais aussi par la philanthropie d’entreprise, par cette idée du « give back », d’aider les entrepreneurs à créer, de faire des réseaux d’entrepreneurs. 

Je pense qu’un homme se construit par ce qu’il donne, pas par ce qu’il gagne. J’ai toujours pensé que l’on devait être absolument exemplaire dans cet écosystème de l’entreprenariat : puisque nous gagnons de l’argent avec les entrepreneurs, rendons-le aux entrepreneurs ! »

De cette idée est donc né un projet : collecter dans une société anonyme, façon club, 300 millions d’euros auprès des plus grandes réussites françaises, des institutions et des familles, afin de prendre – exclusivement – des tickets minoritaires de 10 à 30 millions d’euros là où il y a un « trou dans la raquette » en France : les ETI, qui intéressent trop peu les investisseurs. Ces entreprises de taille intermédiaire n’ouvrent pas leur capital car il n’y a pas assez d’offres qualitatives de financement. Voilà pourquoi je propose cette offre supplémentaire, avec une position minoritaire et une logique de long terme. Nous investissons en minoritaire dans des ETI éprouvées et profitables, donc à faible risque. Il s’agit de capital développement, absolument pas de capital-risque.

Télécharger la suite du compte rendu