Bertrand Badré était jusqu’en mars 2016 Directeur financier de la Banque Mondiale. Il est l’auteur de « Money Honnie, et si la finance sauvait le monde ? ». Énarque, inspecteur des finances, il se veut désormais un financier d’un nouveau genre, pour réconcilier la finance et l’humanité.

La crise financière de 2007-2008, et la grave récession économique mondiale actuelle, ont fait de la finance l’ennemi à abattre aux yeux des citoyens de la planète. Or pour Bertrand Badré, si la finance était au cœur du problème, elle doit devenir le cœur de la solution. En effet, pour lui, elle peut devenir un levier du redressement de l’économie mondiale.

Selon l’auteur de « Money Honnie » (Débats Publics), le monde traverse une crise de confiance sans précédent. Selon lui, pour qu’une démocratie ou une économie de marché fonctionne correctement, il faut un minimum de confiance de la part des citoyens dans le système.

Bertrand Badré aborde dans son livre plusieurs pistes pour que la finance « sauve » le monde. Il faut, selon lui, repenser le système dans sa totalité. Aussi, revenant sur l’économie sociale et solidaire, les investissements et les obligations à impact solidaire, Bertrand Badré estime que les particuliers peuvent également agir : « c’est nous qui déposons notre épargne dans les fonds de pension, dans les compagnies d’assurance, chez les gestionnaires d’actifs… » Et si vous aussi, vous vouliez sauver le monde grâce à la finance ? Regardez son interview !