Isabelle Job-Bazille, directrice des études économiques du Crédit Agricole, introduit la rencontre sur le thème : stagnation séculaire ou accélération numérique ?

A l’invitation de Laurent Grandguillaume, député de la Côte d’Or et Virginie Duby-Muller, Députée de Haute-Savoie, trente dirigeants d’Entreprise et Progrès ont échangé avec des députés dans le cadre d’un petit-déjeuner le 1er décembre 2015.

Pour Isabelle Job-Bazille, directeur des études économiques du Crédit Agricole, les nombreuses innovations technologiques transforment structurellement nos sociétés. Par exemple, demain Google pourrait révolutionner le secteur des transports en commercialisant ses voitures sans chauffeurs. Par la démocratisation des imprimantes 3D, nous deviendrons progressivement des « info-fabriquants ».

Par ailleurs, nous assistons à une polarisation de la société entre les emplois ultra-qualifiés et bien payés et les emplois de service de proximité qui « subissent » ce phénomène d’ubérisation. Au milieu, la classe moyenne voit ses emplois disparaitre et être délocalisés.

Télécharger l’intégralité du compte rendu