A l’invitation de Laurent Grandguillaume, député de Côte d’Or et Virginie Duby-Muller, Députée de Haute-Savoie, une trentaine de dirigeants d’Entreprise et Progrès ont échangé avec une dizaine de députés dans le cadre d’un petit-déjeuner.

Denis Terrien, Président d’Entreprise et Progrès a introduit ces « rencontre de la croissance » : « Les chefs d’entreprises créent des emplois. Les députés créent les conditions de l’emploi ».

Pour amorcer la discussion, Isabelle Job-Bazille, Directeur des Etudes Economiques du Crédit Agricole évoque la situation macro-économique française en anticipant le retour de la croissance. Concrètement, les investissements directs étrangers (IDE) en France sont en hausse depuis fin 2014,  la production industrielle a progressé d’1% en 2014. Pour autant, le chômage des jeunes est devenu – du moins sur l’ensemble de la zone euro – quasiment structurel. Pour conclure, Isabelle Job-Bazille explique que la croissance française, et au-delà, ne peut être durable si la consommation des ménages est en berne. En effet, tous les pays à forte croissance sont soutenus par une forte consommation des ménages.

Suite à ce propos introductif, cinq chefs d’entreprises ont témoigné de leurs difficultés à faire prospérer leur entreprise.

Télécharger l’intégralité du compte rendu