Notre Baromètre des entreprises en progrès 2021 : 10 indices pour une raison d’être transformative

Partagez cet article:​

TwitterLinkedInFacebookWhatsApp

La question du rôle de l’entreprise dans la société et de sa contribution à l’intérêt collectif a toujours fait l’objet de nombreux débats. Ces derniers prennent une dimension nouvelle face aux défis sociaux, écologiques et économiques auxquels le monde contemporain est de plus en plus confronté : accroissement des inégalités, crises sanitaires et écologiques, la crise Covid-19 est révélatrice de l’émergence d’incertitudes, de risques mais aussi d’opportunités nouvelles que l’entreprise découvre, qu’elle doit apprendre à gérer avec l’ensemble de ses parties prenantes.

Confrontées à ces nouvelles interrogations, les entreprises doivent réinterroger leur “raison d’être”, c’est-à-dire le sens qu’elles entendent donner, avec leurs parties prenantes, à leurs activités, dans le but d’avoir un impact positif sur le monde. C’est le sens des réformes sur la raison d’être des entreprises, portées dans le cadre de la Loi PACTE, votée en 2019.

Pour cela, les entreprises doivent se réinventer, évoluer et s’adapter. Mais trouver le chemin d’une raison d’être transformative, permettant de produire un impact social, environnemental et économique positif n’est pas simple.

C’est pour tenter de comprendre comment prendre ce chemin, qu’Entreprise et Progrès, convaincue depuis 50 ans que l’entreprise peut jouer un rôle majeur de moteur et catalyseur du progrès au sein de la société par son pouvoir de transformation, a lancé fin 2019 un vaste chantier de réflexion sur la raison d’être. Objectif : identifier les éléments de gouvernance permettant à l’entreprise de créer les conditions favorables d’une transition vers l’impact positif, vers la raison d’être transformative.

Grâce à une étude économétrique et une série d’entretiens auprès des entreprises du SBF 120, nous avons identifié 10 indices pour une raison d’être transformative ; 10 critères caractéristiques pour mettre les entreprises sur le chemin de la raison d’être. Ces indices sont séparés en deux catégories : des indices structurels, et des indices managériaux.

Ce travail a été possible grâce à la présidence de Laurence Peyraut (secrétaire générale de Danone en France), à la création d’un comité scientifique qui a mené cette étude autour de Rodolphe Durand (Professeur à HEC Paris), Nathalie Gimenes (Consultante experte en management stratégique, Be-Concerned), Albert David (Professeur à l’Université Paris Dauphine, PSL), André Coupet (Expert/auteur de L’Entreprise Progressiste), grâce au partenariat avec Ethic and Boards, avec la présence de Louise Beveridge (Membre advisory board d’Ethics & Boards) et Floriane de Saint Pierre (Présidente et fondatrice d’Ethics & Boards) qui nous ont ouvert leur base de données. Nous remercions aussi chaleureusement les dirigeants qui ont bien voulu réagir à cette étude pour apporter leur vision et proposition, avec Sandrine Conseiller (Directrice générale de Aigle), Patrice Carayon (Président de Chiesi France), François Eyraud (Directeur Général Danone en France), Franck Carnero (Directeur Mission et Impact de MAIF), Béatrice Mandine (Directrice Exécutive, Communication Marque & Engagement Orange), Charlotte Fanny (Directrice Générale de Saint Gobain Weber), et Doris Birkhofer (Directrice Générale de Siemens Smart Infrastructure France et BeLux). 

Un grand merci également à toutes les équipes d’Entreprise et Progrès qui ont cru dans ce chantier, et qui l’ont soutenu tout au long des derniers mois. 

Regarder le replay de la présentation du baromètre

Télécharger le baromètre complet en PDF

Télécharger le résumé du baromètre en PDF

Télécharger les annexes du baromètre en PDF

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Plus d'articles

« Réinventer les relations humaines dans l’entreprise de demain », le nouvel épisode du Podcast du Progrès avec Jean-Claude Le Grand, Directeur Général des Relations Humaines de L’Oréal

Découvrez le dernier épisode du Podcast du progrès, le podcast d’Entreprise et Progrès : « Réinventer les relations humaines dans l’entreprise de demain » avec Jean-Claude Le Grand, Directeur Général des Relations Humaines de L’Oréal, interviewé par Antoine Lemarchand, ancien Président de Nature & Découvertes, aujourd’hui Président de Always Day One, et co-Président d’Entreprise et Progrès.

X

Nous utilisons des cookies afin de vous fournir une meilleure expérience de navigation. Vous pouvez également paramétrer les cookies.