L’entreprise face aux deux jeunesses

 

Par  Stephen Leguillon et Denis Terrien. Stephen Leguillon est fondateur et président de La Belle Assiette. Denis Terrien est président d’Entreprise et Progrès.

 

Oui, le marché français du travail protège les « insérés » en CDI. Oui, les jeunes sont 700.000 à entrer chaque année sur le marché du travail, et 86 % des embauches se font en CDD, qui est souvent un marchepied, parfois un piège. Oui, l’OCDE a montré qu’à l’issue de la séquence maximale de CDD autorisée, un jeune n’a qu’une chance sur trois d’obtenir un CDI. Les jeunes sont déjà descendus en nombre dans la rue pour protester contre le projet de loi travail de Myriam El Khomri. Ils promettent de le refaire si le texte n’est pas retiré. C’est leur droit s’ils voient dans cette réforme une menace contre leur insertion professionnelle. C’est leur droit, même si le projet de loi ne les concerne pas explicitement, même si Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, par ailleurs très critique sur le texte, affirme qu’il ne contient aucune mesure anti-jeunes. C’est leur droit, même si avec des règles du licenciement économique plus lisibles, nous, les dirigeants d’entreprise, nous serons plus enclins à leur proposer un CDI pour leur premier emploi.

Lire la suite de cet article