« Et si la finance sauvait le monde »

Partagez cet article:​

TwitterLinkedInFacebookWhatsApp

et-si-la-finance-sauvait-le-monde

 

La finance peut devenir un facteur clef de redressement de l’économie mondiale. La crise financière de 2007-2008, et la grave récession économique mondiale qui a suivi, ont fait de la finance l’ennemi à abattre aux yeux des citoyens de la planète. Nombre des tensions actuelles qui traversent le monde (populisme, nationalismes…) sont un écho de la grande désillusion qui a touché tous ceux qui croyaient, depuis 1944, en un système financier porteur de développement économique et garant de la coopération internationale. L’humanité connaît une crise de confiance sans précédent.
Et pourtant, elle n’a jamais eu autant besoin d’avoir confiance – en l’avenir, dans les autres, en elle-même – pour relever les défis cruciaux (pauvreté, paix, climat) qu’elle n’a plus le choix d’ignorer. Il est temps de se réconcilier avec la finance ? De renouer avec son essence d’outil ? De la domestiquer pour éviter qu’elle soit cette force sans conscience pouvant mener le monde à la ruine ? Et s’il était temps de la réenchanter ? Pas en refaisant du vieux avec du neuf, ou du même autrement… Non, mais en la refondant sur des bases saines, en la réinventant au service du bien commun – ce pour quoi, à l’origine, elle avait été fabriquée – ce contre quoi l’homme n’aurait jamais dû la laisser aller.

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Plus d'articles

Nathalie Gimenes, membre du conseil scientifique d’Entreprise et Progrès, était présente sur le plateau de Xerfi Canal pour présenter les 10 indices pour une raison d’être transformative

Pour rappel, grâce à une étude économétrique et une série d’entretiens auprès des entreprises du SBF 120, nous avons identifié 10 indices pour une raison d’être transformative ; 10 critères caractéristiques pour mettre les entreprises sur le chemin de la raison d’être.

T L’Emission avec Gilles Boeuf et Marion Darrieutort

La transition environnementale et sociétale est plus que jamais au coeur de l’actualité des entreprises. Comment la réussir ? Comment faire en sorte qu’elle contribue dès aujourd’hui à créer un monde meilleur ? Autant de questions auxquelles ont répondu Marion Darrieutort, co-présidente du think-tank Entreprise et Progrès et Gilles Boeuf, biologiste et professeur à l’université Pierre-et-Marie Curie. Et si une économie de la sobriété était possible ? Réponse en vidéo dans T L’émission.

X

Nous utilisons des cookies afin de vous fournir une meilleure expérience de navigation. Vous pouvez également paramétrer les cookies.