« La féminisation aussi importante que la transition numérique »

Partagez cet article:​

TwitterLinkedInFacebookWhatsApp

La féminisation aussi importante que la transition numérique

 

Par Marion Darrieutort, Vice-Présidente d’Entreprise et Progrès et Denis Terrien, Président d’Entreprise et Progrès.

 

Les femmes sont des dirigeantes efficaces. On le sait depuis longtemps. En 2010, une étude européenne portant sur 600 entreprises financées par le capital-investissement montrait déjà que celles dirigées par des femmes affichaient un résultat supérieur de 12% en moyenne, tout en consommant un tiers de capital en moins.

Alors comment se fait-il que tant de femmes qui veulent faire carrière dans les entreprises n’y sont pas promues à la hauteur de leurs aspirations mais surtout de leur mérite ? Pourquoi, à compétence égale, une femme gagne-t-elle 19% de moins qu’un homme ? Pourquoi 85% des vrais postes de décision sont-ils toujours occupés par des hommes ? Pourquoi accepter le rythme actuel de la réforme, qui nous ferait attendre l’année 2186 pour voir s’installer une véritable égalité professionnelle entre les sexes ?

 

Lire la suite de cet article

 

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Plus d'articles

Nathalie Gimenes, membre du conseil scientifique d’Entreprise et Progrès, était présente sur le plateau de Xerfi Canal pour présenter les 10 indices pour une raison d’être transformative

Pour rappel, grâce à une étude économétrique et une série d’entretiens auprès des entreprises du SBF 120, nous avons identifié 10 indices pour une raison d’être transformative ; 10 critères caractéristiques pour mettre les entreprises sur le chemin de la raison d’être.

T L’Emission avec Gilles Boeuf et Marion Darrieutort

La transition environnementale et sociétale est plus que jamais au coeur de l’actualité des entreprises. Comment la réussir ? Comment faire en sorte qu’elle contribue dès aujourd’hui à créer un monde meilleur ? Autant de questions auxquelles ont répondu Marion Darrieutort, co-présidente du think-tank Entreprise et Progrès et Gilles Boeuf, biologiste et professeur à l’université Pierre-et-Marie Curie. Et si une économie de la sobriété était possible ? Réponse en vidéo dans T L’émission.

X

Nous utilisons des cookies afin de vous fournir une meilleure expérience de navigation. Vous pouvez également paramétrer les cookies.