« La féminisation aussi importante que la transition numérique »

La féminisation aussi importante que la transition numérique

 

Par Marion Darrieutort, Vice-Présidente d’Entreprise et Progrès et Denis Terrien, Président d’Entreprise et Progrès.

 

Les femmes sont des dirigeantes efficaces. On le sait depuis longtemps. En 2010, une étude européenne portant sur 600 entreprises financées par le capital-investissement montrait déjà que celles dirigées par des femmes affichaient un résultat supérieur de 12% en moyenne, tout en consommant un tiers de capital en moins.

Alors comment se fait-il que tant de femmes qui veulent faire carrière dans les entreprises n’y sont pas promues à la hauteur de leurs aspirations mais surtout de leur mérite ? Pourquoi, à compétence égale, une femme gagne-t-elle 19% de moins qu’un homme ? Pourquoi 85% des vrais postes de décision sont-ils toujours occupés par des hommes ? Pourquoi accepter le rythme actuel de la réforme, qui nous ferait attendre l’année 2186 pour voir s’installer une véritable égalité professionnelle entre les sexes ?

 

Lire la suite de cet article

 

LinkedIn
WhatsApp
Facebook
Twitter

Plus d'articles

Reconnecter la croissance au réel

La croissance est-elle déconnectée du réel ? C’est une question pertinente au regard de l’état de notre système économique aujourd’hui. Produire sans

X