Accélérer la transition vers des modèles économiques durables en temps de crise : l’exemple de Feelingo

Après le temps de la pause forcée suite au confinement, l’heure est à la relance, mais pas n’importe quelle relance. La crise sanitaire et climatique pousse de nombreux acteurs du monde économique à envisager une transition vers un mode de production durable. C’est notamment dans cette optique qu’a été créée Feelingo, une plateforme de réservation d’hôtels engagés construite sur le concept de tourisme durable. Zoom sur une idée originale avec Philippe Richard, PDG de Feelingo et d’Easia Travel, et membre d’Entreprise & Progrès.

Feelingo : d’où vient l’idée de cette transition d’un modèle “classique”  vers un modèle économique durable ?

P-R : Feelingo est une plateforme de réservation d’hôtels durables en ligne. Sa création en 2019 résulte de plusieurs constats. Tout d’abord, la désintermédiation de la distribution hôtelière engendrée par le digital. Les hôtels, auparavant en bout de chaîne lors de la réservation d’un voyage, peuvent désormais entrer en contact direct avec le voyageur grâce à de nombreuses plateformes comme Booking et Expedia. Ces dernières concentrent aujourd’hui à elles seules 80 % des réservations en ligne des hôtels. Les hôteliers sont dans un rapport de force déséquilibré voir inéquitable, fondé sur des commissions variables élevées allant de 15 à 50 %.

Ensuite, les plateformes actuelles ont construit leur modèle sur une approche quantitative qui regroupe une offre très variée d’hôtels, sans leur offrir l’espace nécessaire pour valoriser l’unicité de leur offre. Les hôteliers ne peuvent pas valoriser dans le détail leurs engagements et investissements en faveur du développement durable. Afin d’encourager les pratiques durables, il est nécessaire de rendre visibles les actions déjà menées et les engagements pris dans les hôtels. Petites et grandes structures sont concernées dans ce cas, mais les hôteliers indépendants ont plus particulièrement besoin de visibilité car ils ont plus de difficultés à valoriser eux-mêmes leurs engagements. Notre objectif est ici de valoriser ces engagements afin de pérenniser et intensifier les investissements des hôteliers en faveur du développement durable. 

Le troisième et dernier constat repose sur des aspects plus “personnels”. La prise de conscience des enjeux écologiques et sociétaux s’est généralisée et doit désormais toucher le tourisme. Il s’agit d’ajouter ma pierre à l’édifice dans la construction d’un monde meilleur, pour nos enfants notamment. ​​Dans ces conditions, comment concilier cet engagement multiple : citoyen, personnel et professionnel ? Comment jouer positivement sa part jusque dans la sphère professionnelle ? Je veux pouvoir regarder mon fils dans les yeux, lui dire que je savais et que j’ai agi. 

Encourager la durabilité dans le tourisme, pourquoi avoir choisi ce secteur en particulier ? 

P-R : Je me sens légitime sur ce secteur car j’en fais partie depuis 20 ans. Ma première entreprise dont, je suis aussi le co dirigeant avec mes associés vietnamiens Hoa et Huy, est une agence réceptive basée en Asie du Sud Est. Notre métier depuis 2000 : organiser des voyages sur mesure, des itinéraires et d’autres prestations touristiques dans nos destinations pour des tours opérateurs. Easia Travel est d’ailleurs certifiée Travel Life, l’équivalent du B Corp du tourisme, depuis 5 ans. Cette certification durable était indispensable à nos yeux et constituait une suite logique car Easia Travel place l’humain au cœur de son activité. Il s’agit notamment de mesurer l’impact du tourisme vis-à-vis des sur les communautés sur place. Les engagements que peuvent prendre les acteurs du tourisme pour rendre le secteur plus durable me sont particulièrement familier, d’autant que nous sommes également nous-mêmes hôtelier. 

J’estime que le tourisme est un secteur indispensable car il construit des ponts entre les cultures et les peuples. Son importance n’est plus à démontrer cependant il doit évoluer. Il s’agit d’une filière étendue avec de nombreux leviers d’amélioration. Les enjeux écologiques y sont forts puisqu’il s’agit d’un secteur polluant. Il est donc urgent de repenser son approche, et c’est ce que nous souhaitons faire avec Feelingo. Il s’agit en effet de faire comprendre que la durabilité n’est pas une question de privation, il n’est pas forcément question de décroissance non plus. On aura toujours besoin de voyager et de découvrir de nouvelles cultures, mais il faut travailler et voyager plus intelligemment, en étant pleinement conscient de ses impacts positifs comme négatifs. 

Comment garantir l’hôtellerie durable à vos clients avec Feelingo ?

P-R : Notre plateforme repose sur trois piliers : la transparence, la durabilité et la personnalisation. Nous avons l’ambition d’être une entreprise à impact  pour contribuer au développement de nouvelles pratiques profondément responsables dans le secteur du tourisme, tout en apportant une valeur ajoutée réelle à tous les acteurs du voyage, voyageurs comme professionnels de l’hôtellerie. Nous voulons valoriser la singularité et les investissements des hôteliers qui s’engagent dans le tourisme de demain, leur garantir une juste rémunération, une visibilité de qualité et restaurer les liens qui les unissent aux voyageurs. 

Les hôtels présents sur la plateforme sont tous certifiés. Notre responsable RSE en interne sélectionne les organismes certificateurs pertinents afin de choisir les hôtels les plus engagés qui seront ensuite visibles sur Feelingo. En parallèle, nous sélectionnons des hôtels qui ne sont pas encore certifiés mais qui ont des sensibilités au tourisme durable et aux bonnes pratiques. Ces hôteliers peuvent être accompagnés pour développer leurs engagements sur notre plateforme et rentrer dans un processus de certification. 

Coconstruire avec les hôteliers et les voyageurs dans un environnement ultra technologique, rendre le monde ultra digital responsable, humain et transparent, promouvoir un marketing de la transparence et des bonnes pratiques partagées grâce à des certifications durables, indiscutables et évolutives dans le temps, telle est la raison d’être de Feelingo. Nous avons d’ailleurs nous-mêmes choisi de nous lancer sur la voie de la certification B Corp. 

Le développement durable offre de nombreuses opportunités business à saisir. Le tourisme durable constitue par exemple un marché porteur dont Philippe Richard n’a pas hésité à s’emparer. Le défi est grand dans le développement de ce type de business model qui implique une mobilisation interne importante et l’incarnation assidue de valeurs fortes au coeur de ce dernier. 

X

Nous utilisons des cookies afin de vous fournir une meilleure expérience de navigation. Vous pouvez également paramétrer les cookies.