A propos

Rejoindre Entreprise et Progrès, c’est la promesse d’avancer avec d’autres leaders activistes au service du bien commun.

javier-allegue-barros-i5Kx0P8A0d4-unsplash

Qui sommes-nous ?

Depuis 50 ans, Entreprise et Progrès cherche à transformer ensemble la société pour allier responsabilité sociale, environnementale, et économiquee : en réunissant les dirigeants sensibles à la création de valeurs et pas seulement de la valeur actionnariale, en révélant au grand public ces dirigeants pionniers pour susciter l’envie de tous, en agissant auprès des leaders politiques et économiques pour que le changement accélère.

Notre manifeste

Le système capitaliste vit un moment charnière… 

Le système capitaliste a prouvé son efficacité mais il est devenu déficient car il ne prend pas assez en compte le Bien Commun, c’est à dire l’ensemble des ressources économiques, écologiques et sociales que nous devons partager pour vivre ensemble et en faire profiter les générations à venir. 

Les clients, les talents et les investisseurs manifestent de plus en plus un sens aigu de l’engagement sociétal et convergent résolument vers les entreprises alignées sur des valeurs et une raison d’être. Le seul capitalisme possible est un capitalisme inclusif de tout ce Bien Commun, où l’entreprise atteint son plein potentiel tout en bénéficiant à la société. A la fois modèle et moteur, l’entreprise, collectif de vies et d’actions, levier d’efficacité et de progrès, a un rôle crucial à jouer dans la construction de la société de demain. 

Les attentes du grand public vis à vis de l’Entreprise sont immenses et croissantes. Si elle déçoit cette attente, elle se mettra aussi en danger vis à vis de ses clients et de ses salariés. 

Nous, leaders activistes, voulons transformer pour le Bien Commun 

Nous sommes des leaders activistes et nous nous engageons à nous transformer pour mieux transformer notre entreprise. Nous voulons que les entreprises innovent et se réinventent afin que leur présence dans l’économie fasse prospérer le Bien Commun. C’est pour nous la définition du progrès. 

Nous voulons promouvoir un modèle européen d’entreprise innovant, audacieux, ouvert et collaboratif. Nous voulons convaincre par des actions ambitieuses, récurrentes et transparentes 

Nous voulons être en progrès

image_veille

José Bidegain, premier Délégué Général

Ancien industriel de la chaussure, ancien Délégué Général du Centre National des Dirigeants d’Entreprise, il a joué un rôle déterminant dans le positionnement original d’Entreprise et Progrès comme « poil à gratter du patronat ».

Le discours disruptif d’Antoine Riboud (1972)

Les dirigeants visionnaires qui venaient de créer Entreprise et Progrès ont été galvanisés par l’appel du président du futur groupe Danone à ce qui allait devenir le développement durable et la responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE).

Lire le discours

Une histoire de plus de 50 ans

Pendant les années 60, l’immobilisme d’un patronat conservateur resté sourd aux aspirations des salariés est la norme. Elle résulte du développement économique et sociologique de l’après-guerre, qui aboutira à la révolution de mai 68 et aux accords de Grenelle.

Pour éviter qu’une telle explosion ne se reproduise, un groupe d’une dizaine de chefs d’entreprises, profondément choqués par cet affrontement, se réunit pour réfléchir : comment faire évoluer les comportements patronaux et salariaux dans l’entreprise ? Une trentaine d’entrepreneurs font partie du groupe initial, qui se donne en 1970 le nom Entreprise et Progrès. Son premier Président est François Dalle, Président de l’Oréal. Le premier Délégué Général est José Bidegain, ancien Président du Cercle des Jeunes Patrons.
L’association a conçu et porté de nombreuses propositions fondées sur un principe « révolutionnaire » en 1970 : le progrès social et le progrès économique sont indissolublement liés. Ces propositions ont d’abord porté sur la communication interne, l’information montante et descendante, les revenus (intéressement, stock options, actionnariat salarié), les conditions de travail (enrichissement des tâches, horaires souples). Elles ont aussi anticipé sur le choc démographique à venir en France ou sur l’insertion des jeunes en difficulté. Beaucoup de ces travaux ont influencé les mesures législatives.

Aujourd’hui, Entreprise et Progrès est une association apolitique et aconfessionnelle qui réunit des entrepreneurs et des dirigeants désireux de faire évoluer les rapports au sein de l’entreprise et convaincus qu’il faut « Faire de l’entreprise un bien commun ». Elle rassemble une centaine d’entreprises représentant 1 million d’emplois.

Ses travaux ont conduit aux premiers accords d’intéressement et de participation (1982), au premier rapport RSE dit « Rapport Arc en Ciel » (1990), au rapport sur les préretraites (1991), ou encore à la promotion des contrats d’intéressement (1995). Dernièrement, les chantiers d’Entreprise et Progrès ont porté sur « L’équilibre vie/travail » (2013), « Les restructurations positives » (2013), « Le code de la personne au travail » (2014), « Être un leader à l’ère du numérique » (2015). En 2016, elle a lancé simultanément plusieurs chantiers d’importance : « L’innovation à l’ère digitale : changeons de culture ! », « Comment devenir une entreprise progressiste ? » et « Le dialogue social dans l’économie du futur ».

Les anciens présidents

François Dalle

1970-1971

Ancien PDG du groupe l’Oréal

Francis Gautier

1982-1991

Ancien Vice-Président de Danone

Philippe Kessler

1991-1996

Ancien Président du directoire du groupe Salins

Paul Dubrule

1997-2006

Ancien Président du Conseil de surveillance d’Accor

Philippe Charrier

2006-2009

Ancien Directeur général Labco SA

Vincent Prolongeau

2009-2011

Directeur général de Danone Produits Frais France

Denis Terrien

2011-2019

Président de Novartex/Vivarte et Président du conseil de surveillance de Grandir/LPCR

X

Nous utilisons des cookies afin de vous fournir une meilleure expérience de navigation. Vous pouvez également paramétrer les cookies.