Faire de l’entreprise un bien commun profitable et durable : Oui, mais avec quelle gouvernance ? Un groupe de travail ramassé, composé de dirigeants expérimentés en gouvernance, pour mettre au point rapidement des propositions novatrices et disruptives sur la gouvernance de l’entreprise du futur, quand elle est guidée par la volonté de devenir un bien commun. Les travaux commencent début 2017 et se finissent mi 2017. Le sujet a déjà été abordé en 2015 dans le cadre de notre chantier sur l’entreprise progressiste. Dans l’entreprise devenue un bien commun, la gouvernance doit se concentrer sur le long terme. Le conseil d’administration a donc un rôle à jouer mais il sera nécessaire de construire d’autres instances adaptées au nouvel objectif. C’est tout l’objet de ce chantier qui démarre le 29 mars 2017 !

Livre « La revanche de la gouvernance »

Découvrez et téléchargez le livre réalisé par Entreprise & Progrès à l’issue du chantier.

 

Télécharger le livre PDF


Le président du chantier

Vincent Prolongeau est Président de Continental Foods France.

Les dates du chantier sont :

  • Mercredi 29 mars 2017 de 18h30 à 20h30 : La gouvernance comme cap culturel

A chaque fois que l’entreprise doit se transformer, la gouvernance cristallise les tensions à propos de la culture de l’entreprise. Quel changement veut-on ? Peut-on optimiser le business globalement tout en respectant les particularismes locaux ?  Assurer le contrôle tout en procédant aux synergies indispensables ?

Intervenant : Blanche Segrestin, professeur à l’Ecole des Mines.

  • Lundi 24 avril de 18h30 à 20h30 : Quelle gouvernance de l’entreprise à l’ère de la transformation numérique et du management matriciel ?

Intervenant : Philippe Bernard, Juge au Tribunal de commerce de Paris, ancien DG du groupe Elis.

  • Lundi 22 mai de 18h30 à 20h30 : Comment le contrôle des décisions s’exercera-t- il ?

CA, CE, CHSCT, Audit, Stratégique, RH, RSE… Bilan objectif de leur action. Pour atteindre notre vision, quelle architecture de gouvernance faut-il ?   Combien de conseils/comités faut il ? Qui doit participer aux conseils/comités ? Les parties sont-elles toutes aussi prenantes ? Faut-il en inviter d’autres ?

Intervenant : Daniel Hurstel, avocat

  • Lundi 26 juin de 18h30 à 20h30 : Quelle gouvernance pour encourager la créativité ?

La créativité est en danger dans les grandes entreprises. Quelle plateforme/ système / réseau de gouvernance dans l’ère post CA/CS ? Quelles innovations disruptives possibles sans contrevenir à la loi ? Quelles entreprises innovent en matière de gouvernance ? Les PME innovent elles plus que les grands groupes ? Entreprises libérées. Comment arbitrer entre profitabilité et durabilité ?  Qui prend les décisions et comment ? La gouvernance de l’immatériel.

Intervenant : Antoine Lemarchand, Président de Nature et Découvertes

  • Mercredi 13 septembre de 18h30 à 20h30 : Comment traduire le bien commun en gouvernance ?

Faut il articuler différemment la prise de décision à l’ère du bien commun (responsabilité, dialogue long terme) ? Comment organiser le dialogue entre les parties prenantes et avec elles ? Comment conjuguer rapidité et efficacité de la décision avec la nécessité de la consultation ? Le bien commun, en termes opérationnels et stratégiques, c’est quoi ? Où placer le curseur entre le dirigeant, les actionnaires et le conseil (ou les futurs organes de gouvernance) ? Pour chaque décision, qui décide, qui participe ? Nouveaux rôles et profils des actionnaires ?  Que feront les PME, les TPE ?

Intervenant : Pierre Yves Gomez, directeur de l’Institut Français de Gouvernement des entreprises (EM-LYON).

  • Lundi 2 octobre 2017 de 18h30 à 20h : Bonne gouvernance et management matriciel : le mariage impossible ?

Le management matriciel peut être un levier de performance si les informations sont bien partagées, avec un pouvoir de décision accru des équipes. Il peut devenir un handicap si manquent une bonne répartition des tâches et une délimitation précise des « territoires ». Le risque est la dispersion de l’énergie, les luttes de pouvoirs entre les responsables, le ralentissement des décisions et l’inertie. S’ensuivront stress et conflits, qui impacteront la gouvernance.

Intervenant : Vincent Prolongeau, président de Continental Foods France

Ateliers du chantiers