Boîte à outils

PUBLICATIONS

Capture-décran-2022-08-30-à-11.09.56-1

L'entreprise face aux nouveaux défis démocratiques

La puissance acquise par les entreprises au cours de deux siècles de mondialisation et d’industrialisation doit aujourd’hui leur permettre de prendre des positions fortes à l’heure de choix planétaires. Nous pensons que le rôle politique de l’entreprise doit s’incarner à travers un nouveau contrat : rester acteur d’une mondialisation différente, sans empiéter sur le rôle des États mais en étant conscients de sa force, et donc de sa responsabilité. L’enjeu démocratique impose aux entreprises et aux États de construire ensemble une nouvelle relation vertueuse.

C’est pour mieux comprendre cet enjeu majeur de la gouvernance de l’entreprise contemporaine qu’Entreprise et Progrès a mené de janvier à juin 2022 un chantier sur : « L’entreprise face aux nouveaux enjeux démocratiques ».

Après trois ateliers de débats avec des personnalités inspirantes et expertes du sujet, nous nous sommes forgés une conviction : la question démocratique doit être inscrite comme principe stratégique de la gouvernance des entreprises. Pour faire face aux défis démocratiques, les entreprises n’ont pas d’autre choix que de s’engager, de prendre des positions claires sur l’ensemble des enjeux démocratiques au sens large.

Vers une entreprise à imp'actes - Entreprise et Progrès

Vers une entreprise à imp'actes - de l'intention à l'action

Longtemps oubliée du vocabulaire courant, la notion d’impact est revenue en flèche ces dernières années dans la sphère médiatique, politique, académique et économique. En cause ? Les crises sociales, environnementales et sanitaires dont l’ensemble de la société a désormais pris conscience. Pour viser un meilleur progrès social, économique et environnemental, apporter des solutions est plus que jamais une nécessité. Acteurs individuels et collectifs se doivent d’agir pour avoir un impact positif sur notre société.

Mais alors quelles questions se poser pour avancer concrètement et développer de nouveaux modèles économiques « à impact », que ce soit sur des problématiques territoriales, sociales ou environnementales ? Comment s’inspirer des entreprises, dirigeants et dirigeantes « impact natives », par analogie avec les « digital natives », pour maximiser l’impact positif des entreprises traditionnelles ? Et enfin, comment mesurer son impact, le financer et le gérer ?

C’est pour répondre à ces questions qu’Entreprise et Progrès s’est associé au Collège des Directeurs du Développement Durable (C3D) dans le cadre du chantier Impact présidé par Sylvie Borias, Directrice RSE et Communication Corporate du groupe Bel et vice-présidente d’Entreprise et Progrès, Vincent Perrotin, Directeur RSE et Secrétaire du Comité des parties prenantes de la FDJ, avec le soutien de Christine Durroux, Senior Partner chez Kea & Partners et vice-présidente d’Entreprise et Progrès.

L’objectif : livrer des clés de compréhension et d’actions riches et multiples aux dirigeants et dirigeantes, afin de leur permettre de trouver l’inspiration et l’énergie nécessaires pour avancer concrètement dans leurs réflexions et décisions sur ce sujet.




Capture d’écran 2021-07-07 à 11.09.20

Redéfinir l'innovation à l'ère des crises et des transitions

La crise pandémique et la disruption totale de notre système économique, ont obligé nos sociétés à se redéfinir en quelques mois. Un peu partout, de nouvelles habitudes de vie se sont installées : les gestes barrière, les confinements, les protocoles sanitaires. De nouvelles formes d’organisation ont vu le jour : le télétravail, l’omniprésence du numérique, un système économique chamboulé. Nous avons tous dû nous adapter à une incertitude constante, développer notre agilité, notre résilience.

En particulier, les entreprises ont dû se réinventer, mettre à l’épreuve leurs capacités d’innovation et les questionner profondément. Comment innover pour faire face à la crise ? Comment continuer à innover quand tout est bouleversé ? Comment prioriser ? Quel sens donner à un effort d’innovation quand il est si difficile de prévoir ?

C’est pour répondre à ces questions qu’Entreprise et Progrès, think tank et do tank des leaders activistes, s’est associé avec KPMG, leader de l'audit et du conseil stratégique, avec un objectif : mener à bien un travail de réflexion pour redéfinir l’innovation en temps de crises et transitions.Début 2020 démarraient nos réflexions sur un chantier de travail initialement baptisé « L’impact a-t-il encore un sens ? », à la suite des travaux d’Entreprise et Progrès sur la raison d’être. Nous n’imaginions pas à quel point la pandémie et ses soubresauts poseraient avec autant d’acuité la question du sens et de l’impact de nos actions et de nos organisations. L’urgence de ce thème, sa pertinence et sa vastitude nous ont fait tenir la barre dans la tempête des différents confinements et les défis pratiques qu’ils ont posés.

BarometredesentreprisesEP

Baromètre des Entreprises en Progrès 2021

La question du rôle de l'entreprise dans la société et de sa contribution à l'intérêt collectif a toujours fait l'objet de nombreux débats. Confrontées à ces nouvelles interrogations, les entreprises doivent réinterroger leur "raison d'être", c'est-à-dire le sens qu'elles entendent donner, avec leurs parties prenantes, à leurs activités, dans le but d'avoir un impact positif sur le monde.

Grâce à une étude économétrique et une série d'entretiens auprès des entreprises du SBF 120, nous avons identifié 10 indices pour une raison d'être transformative ; 10 critères caractéristiques pour mettre les entreprises sur le chemin de la raison d'être. Ces indices sont séparés en deux catégories : des indices structurels, et des indices managériaux.

COUV_BookEP_strategie_small

La stratégie, c'est fini ?

Pendant des décennies, à l’abri d’une croissance relativement stable et linéaire, les entreprises ont construit une stratégie. Elles se sont habituées à faire des investissements lourds dans la durée au nom d’un objectif. Depuis, le monde a changé de dynamique et de rythme. Quand tout bouge, la « stratégie du but » trébuche, elle manque à la fois de souplesse et de souffle. L’entreprise est donc à la recherche d’un nouveau paradigme, fondé sur sa raison d’être. C’est le chemin, et non le but, qui compte. Bienvenue dans la stratégie de la trajectoire.

La revanche de la gouvernance

La revanche de la gouvernance

Le management et la gouvernance sont des exercices qui sont trop souvent confondus. Proches et complémentaires, ils doivent se nourrir mutuellement mais ils sont bien distincts. D’un côté la vision et l'orientation de l’organisation, dévolues à la gouvernance. De l'autre, la mise en oeuvre quotidienne de cette vision et de ces orientations, c'est le management. La mission de la gouvernance est de créer un cadre qui inspire les dirigeants, les supervise et s'assure qu'ils respectent les valeurs de l'entreprise. Si l'entreprise veut changer de dimension, si elle veut devenir un bien commun et refléter l'apport de toutes ses parties prenantes, la vraie gouvernance, vision inclusive de long terme, doit prendre sa revanche.

livre_dialogue-social_ep

Le dialogue, clé de la performance pour le dirigeant du futur

Dans la grande phase de reconstruction des Trente Glorieuses, le dialogue social est devenu un outil majeur de progrès, parce qu’il installait un forum de dialogue dans l’entreprise et remettait l’homme au cœur de l’économie, un objectif que les dirigeants membres d’Entreprise et Progrès partagent depuis ses débuts. Mais l’économie évolue, les technologies du numérique s’infiltrent dans tous les rouages de la conception, de la production, de la communication et de la vente. Pour tenir compte de ces mutations irréversibles, à la fois prometteuses et déstabilisantes, le dialogue social doit se transformer. Il doit devenir, sous la responsabilité du dirigeant, dans une optique stratégique, un dialogue global et permanent entre toutes les parties prenantes de l’entreprise. Le dialogue devient alors le sens même de l’entreprise.

livre être un leader

Être un leader à l'ère du numérique

On parle beaucoup d’innovation technologique mais pas assez d'innovation managériale. Voilà pourquoi Entreprise et Progrès en a fait son chantier majeur pour l’année 2015 : Etre un leader à l'ère du numérique. Les membres ont réfléchi ensemble aux contours et aux multiples facettes d’un leadership réinventé, porteur de sens et de performance dans un monde secoué par de profondes transformations technologiques,culturelles et sociétales.

Les outils proposés par Entreprise et Progrès

Entreprise et Progrès met à votre disposition des outils afin de faire grandir vos entreprises. Variés et gratuits, ils ont été conçus par nos membres au cours de nos chantiers.

Découvrir nos chantiers 

X