Croissance

Les nouveaux modèles de croissance / crois-sens

 

Il y a 50 ans, des chercheurs du MIT publiaient le rapport Meadows, intitulé “Limits to Growth”. Il s’agissait déjà à cette époque d’alerter la société sur les risques d’une croissance exponentielle et infinie dans un monde aux ressources limitées, prônant ainsi le ralentissement de cette croissance. Aujourd’hui, on peut considérer que la croissance mondiale s’est considérablement transformée : presque à l’arrêt durant ces 20 dernières années en Europe, ralentie partout dans le monde par la crise écologique et sociale, heurtée par les crises financières ou la Covid… 

 

De toutes parts, le système économique contemporain et ses logiques de croissance sont remises en cause. Cela se ressent du côté des entreprises, priées d’inventer de nouveaux modèles économiques plus durables impliquant de sortir des logiques du “produire / acheter / jeter”, de sortir de l’extractivisme destructeur et des logiques de surconsommation et de surproduction, d’être plus résilients, inclusifs, plus sobres. Et pour cause, ce système auquel beaucoup s’attachent nous a contraint à nous déconnecter du réel : déconnectés du vivant, déconnectés des territoires, déconnectés de nos besoins. Dans une économie mondialisée et dématérialisée, nous produisons en suivant des logiques absurdes, sans nous préoccuper ni de l’épuisement des ressources, ni des limites planétaires, ni de la résilience de nos territoires. L’enjeu est aujourd’hui d’inverser la tendance.

 

Se pose alors la question, l’urgence, de faire émerger de nouveaux modèles de croissance, des modèles plus durables, plus sobres, même si cela implique de remettre profondément en cause le monde de la finance. 

 

Peut-on réellement déconstruire pour la mythologie de la croissance économique ? Quelle croissance envisager ? Comment inventer de nouveaux modèles économiques ? Comment mettre en œuvre ces changements de paradigme ? Comment amener l’entreprise à se réinventer pour de nouveaux modèles de croissance, plus vertueux ? Comment alors penser une économie qui se reconnecte aux vrais besoins des populations ? Comment la reconnecter au vivant, grâce au biomimétisme, grâce à une approche centrée sur le capital naturel ? Comment penser une économie ancrée dans les territoires, relocalisée, structurée comme sous forme d’écosystèmes de production résilients ? La finance contemporaine, sans cesse à la recherche de la hausse de ses profits, peut-elle s’adapter à une société qui se détourne de la croissance pour la croissance au profit de la sobriété ? Peut-elle accompagner la transition vers des modèles de production plus durables ?

 

Ces questions sont au cœur du chantier de réflexion « Les nouveaux modèles de crois-sens », ouvert par Entreprise et Progrès en juin 2022. Lors de 4 ateliers, nous souhaitons revenir, avec les meilleurs experts du sujet, sur le développement de nouveaux modèles de croissance. Pour cela, nous questionnerons la potentielle fin du mythe de la croissance infinie, nous imaginerons un nouveau capitalisme, nous tenterons de penser des modèles au plus proche du réel, nous interrogerons le rôle de la finance dans l’émergence de ces nouveaux modèles. Ce chantier est co-présidé par Albane Liger-Belair, Directrice Open-Innovation de KPMG et Benjamin Zimmer, Directeur délégué de Silver Alliance

À l’issue de ce chantier de réflexion, et alimenté des apports des meilleurs experts, Entreprise et Progrès devrait être en mesure de proposer des réponses à ces questionnements et des orientations pour poursuivre sa mission dans l’ADN de l’association, en se situant plus que jamais au cœur des problèmes du monde et de notre époque. 

 

Croissance, fin d'un mythe ?

Le 2 septembre 2022
de 9h à 11h

Retrouvez-nous le 2 septembre 2022 pour un premier atelier qui questionne la définition de la croissance et ses indicateurs.

Avec : Timothée Parrique (économiste) et Laurence Peyraut (Danone)

X